Un blog Travellerspoint

Bye-bye Gili!

The klaxon strikes back!

Les dernières journées se sont doucement déroulées comme prévu... pour nous amener à la fin de notre petite pause-relaxation sur Gili Air. C'est donc avec une excitation qui nous chatouillait le ventre que nous avons "paquetés nos p'tits" et sommes embarqués sur un petit bateau en route vers Lombok.

C'est que nos plans ont changé légèrement depuis notre dernière communication.... l'oreille de Marie n'étant pas encore tout à fait guérie, les plongées de Komodo ne faisaient pas de sens pour le moment. Sans compter que Patrice s'est fait solidaire de Marie-blessée, mais via le gros orteil droit. Très sympathique de marcher sur la plage au clair de lune à marée basse... sauf quand on est en sandales... et qu'on transforme son orteil en boulette de kebab sur une petite branche pointue à moitié enfoncer dans le sable.... Bref, prescription de terre ferme pour 1 semaine pour tous! On fera Komodo et sa plongée plus tard!

La beauté de voyager au gré du vent est que les plans sont toujours ajustables... c'est donc vers Bali que nous nous dirigerons, après un arrêt administratif à Lombok, histoire d'y explorer un peu les terres intérieures avant de retourner se mouiller un peu.

La vie paisible de Gili Air s'est rapidement faite oublier une fois sur Lombok! Camions, klaxons, mobylettes, "bemos", pollution... un p'tit choc après le calme plat des vagues et du grelot des quelques carrioles de l'île! La ride de bus pour se rendre du port de Bangsai à la ville de Mataram était toutefois très jolie, c'est une petite route qui longe le littoral et permet d'avoir une autre perspective sur les Gilis et sur la mer en général. Une fois en ville, il a tout de même fallu un peu de temps pour prendre le beat.

Et puis pas de temps à perdre, nous étions ici pour régler la question de notre visa qui était bon pour encore 5 jours. On nous avait dit que ça pouvait être compliqué... variablement coûteux... bref, pas sans histoires! On s'est d'ailleurs un peu senti comme Astérix et Obélix perdus dans les dédales administratifs de la maison des fous!

Arrivée au bureau. Aucune indication ou information. Tous les comptoirs semblent fermés. On se risque à parler à un officier, qui nous répond être sur son break.... pour finir par nous dire qu'on doit s'adresser au comptoir au fond à droite pour les extensions. Qui est actuellement fermé. Et que la pause se termine à 14h (il est 13h).

On s'assoit et on attend.

En jasant avec un allemand assis pas loin, on apprend qu'on doit d'abord aller à un petit bureau au fond de la cour au rez-de-chaussée pour ramasser/remplir notre demande. Il aurait été sympathique que l'officier nous le dise! Au fond de la cour, dans un petit bureau sans aucune indication, une jeune femme semble dormir sur son bureau. Après l'avoir doucement réveillée, on lui demande un formulaire pour une extension de visa, on remplit le tout et retourne à l'étage pour attendre la fin de la pause... qui est finalement à 13h30.

On vous épargne les détails de la suite, mais il a fallu faire la navette d'un bureau à l'autre parce que la jeune femme ne nous donnait pas tout ce qui était requis... pour se le faire dire par l'officier par la suite. Plutôt comique en fait!

Le processus est un peu lourd:
- Jour 1: On remplit la demande et laisse son passeport.
- Jour 2: On revient au bureau pour payer. Et là, c'est aléatoire apparemment! Le prix varie entre 25$-65$... selon l'humeur de l'officier. Notre hôte à Mataram était d'ailleurs impressionné que nous n'ayons que 25$ à payer. Good karma!
- Jour 3: on revient chercher son passeport.

Tout ça pour une extension d'un visa qui se donne en 5min à l'aéroport à l'arrivée!

Bon, à part la durée, tout s'est très bien déroulé et les gens étaient très sympathiques. Une américaine croisée sur place n'avait toutefois pas la même opinion! Elle y était pour un visa de touriste plus long et qui demande une rencontre avec un douanier, rencontre qu'elle ne pouvait que faire cette journée-là puisqu'elle devait quitter Lombok la journée même... sauf que... un nouveau règlement spécifie que les gens ne peuvent être en shorts et en gougounes lors de leur rencontre... ce qu'elle était. Après des protestations bien senties envers l'officier qui la rejetait (lui-même en gougoune...), elle s'est rendue compte qu'elle n'avait pas le choix: trouver une solution, sinon son transit était foutu! Sous les regards surpris et amusés des dizaines de gens dans la salle, elle a donc enfilé un chandail qu'elle avait... comme pantalon! Créatif!

Bon, ok... mais les gougounes?!?!?!

C'est là que Patrice, en bon samaritain, lui a offert ses sandales. Pas mal plus "classe" que des gougounes! Bon, en ruine et 6 points trop grandes... mais conformes! Victoire, tout a fonctionné pour elle!

Mataram comme tel n'est pas super à visiter. Beaucoup de circulation, pollution,... et, de l'avis même de notre hôte, il n'y a rien de particulier à voir ou à faire. Bien que nous n'ayons pas trop envie de nous y attarder, ce sont les gens croisés qui en font tout de même une petite étape administrative sympathique. Il y a peu de touristes dans le coin où nous sommes (en fait, pas sûr d'en avoir vu depuis 3 jours, outre le bureau d'immigration) et les gens, en général, sont curieux. À tous les regards un peu gênés, nous répondons avec un gros sourire et un "Salamat Pagi!" (Bonjour!), ce qui provoque invariablement un sourire en écho et une sympathie immédiate. Patrice attire beaucoup de cette curiosité de par le physique: grand, dodu, blond-châtain-roux-gris (et oui, de plus en plus!), yeux bleus... il détonne du moule local pas mal! Il y a même un couple qui a voulu se faire prendre en photo avec lui! Une vraie star!!! Patrice comprend maintenant mieux la vie de Brad Pitt... ou de Jean Charest... selon les élections.... mais en tout de même plus sympathique!

Mais bon, nous avons tout de même hâte de repartir demain!

Quelques petites anecdotes variées...
- Notre guesthouse est tenu par un monsieur très sympathique (Ratu) dans un quartier totalement local. Il connait tout le monde et tout le monde le connait. Mais pas nous! Le premier soir, on se heurte à la porte barrée. On cogne, pas de réponse. Un monsieur sorti d'on ne sait où arrive du trottoir, nous lance 2-3 phrases en indonésien... et ouvre la porte avec sa carte de guichet! Bonjour la sécurité! On a su plus tard que c'était un voisin... et que tous le monde se connait dans le quartier!

- Dès le premier soir, des sons bizarres en fin de journée.... un genre de sifflement à intensité variable... en questionnant Ratu, il nous apprend que ce sont des pigeons! Des locaux en font l'élevage et leur mettent des petits "pailles" dans la peau du cou, ce qui provoque le sifflement en question quand ils font leurs tours de fin de journée!

- Au Warung local Bibie (...), Marie s'est vue coupé l'appétit à l'arrivée du plat de Patrice, qui avait commandé du poulet (bien sûr!). Poulet? Peut-être... Poussin? Probablement! La petite bête entière dans l'assiette, un peu plus grosse qu'une caille.... avec la tête\bec grillés avec le reste! Pas mauvais par contre... ;)

-Notre première ride de "bemo"! Pas de bus public comme tel ici. Des taxis (autos ou mobylettes) et des bemos. En gros, ce sont des petits camions genre Westphalia, mais en plus petit (et plus bas!!) qui se promène en ville. Quand on veut embarquer, on en arrête un et lui dit où on veut aller. Si c'est sa route, tant mieux. Sinon, on prend le suivant!

Alors voilà! C'est avec notre nouveau visa en main que nous nous dirigeons demain vers Ubud, l'une des régions les plus visitées de Bali (c'est là que la portion "Love" du fameux "Eat, Pray, Love" se passe!).

Sempai Nanti (à bientôt!)!

Posté par marieetpat 07:47 Archivé dans Indonésie Commentaires (0)

Gili-Gili!!!

Life on the beach!

Java....
Sumatra....
Krakatoe...
Bali...
Jakarta...
Borneo...

Des mots, des noms, des lieux qui évoquent des images exotiques, l'autre bout de la terre, un grand monde à explorer...

L'Indonésie est un grand pays avec ses plus de 11000 îles et ses plus de 240 millions d'habitants. C'est aussi un pays très diversifié, tant au niveau religieux que biologique. La religion musulmane y est pratiquée en majorité, mais certaines îles vivent plutôt aux rythmes bouddhistes, ou hindous, ou chrétiens, toutes ayant des communautés animistes. Bref, un joyeux mélange!

D'un point de vue bio, c'est la nature. Ses mers habitent plus de 4000 espèces, ce qui en ferait la zone la plus riche au monde à ce niveau, ses terres abritant aussi une grande variété de petites et grandes bibittes, de l'orang-outang au rhinocéros, en passant par les dragons de Komodo et les oiseaux les plus divers. Bref, un autre joyeux mélange!

Nous avons donc quitté l'occident pour aller vers les endroits plus éloignés de notre voyage, en commençant par l'Indonésie, plus précisément les îles Gilis, au large de Lombok. Bon, Gili veut dire "iles" en indonésien, alors c'est un peu répétitif, mais c'est un genre de "brand name" qui s'est développé avec ces 3 îles: Trawangan, la party, Air, la relax et Meno, la nature. Direction "beach" avec Trawagan et Air pour enfin (!) se reposer un peu...car voyager 3 semaines de temps, ça prend de l'énergie!!!

Après un long périple aérien où Marie a attrapée un rhume et faillit péter ses plombs de fatigue, nous nous rendons finalement à Bali pour y passer une nuit avant de partir vers nos iles. Un bus, un bateau et 3 heures plus tard, nous débarquons sur Gili Trawagan. Nous pensons y rester quelques jours et aller visiter Gili Air pour voir où nous voulons poser nos pénates pour 3-4 semaines. Marie part donc chercher un bungalow pour quelques nuits et nous aboutissons au Beach Wind... qui n'a de Beach, que le sable sur nos pieds et de Wind que le fan dans notre chambre... et surprise, la salle de bains est dehors... à la belle étoile... avec des habitations tout le tour... enfin bref, on verra! Marie ne trippe pas trop au début, Patrice oui! Gili Trawagan s'avère être pas mal de party, plusieurs restaurants, bars (où ils annoncent au menu qu'ils ont des champignons magiques...), hôtels, bref ça bouge beaucoup, trop pour nous qui sommes fatigués et souhaitons nous reposer. Surtout que notre bungalow, avec son matelas datant de 1832, était situé à environ 50m de la mosquée de l'île... ce qui veut dire un appel à la prière 5 fois par jour... le premier étant à 4h30 du matin! Avec un bar à 50m de l'autre côté qui joue du "house" jusqu'à la même heure.... vive les bouchons!! :)

Avec cette vague de touriste, il y a bien sûr les vendeurs de plage de toute sorte: fruits, t-shirt, bijoux,... Une technique de vente éprouvée étant d'établir un rapport avec le client potentiel, ils demandent souvent des questions plus perso avant d'attaquer... Dans ces cas-là, Patrice aime parfois s'inventer une autre vie en voyage... little white lie sans conséquence... Mais qui a bien fait rire Marie cette fois!

Vendeur: where are you from?
Patrice: Denmark (et Marie qui regarde Patrice un WTF dans les yeux!)
Vendeur: Oh, very nice! Hvordan har du det?
Patrice: euh....
Vendeur: Hvordan har du det?
Patrice: re-euh....
Vendeur: Doesn't it mean "How are you?" in danish?

Patrice de se mettre en mode pédalage et sort une niaiserie de première, Marie de crouler de rire!

Le plus cool sur l'ile, pour nous: un "night market", espace vide le jour et où les locaux installent toute sorte de kiosques ambulants et font de la bouffe dans la rue le soir et où tout le monde se retrouve pour manger à bons prix (genre 2$... pour les 2!). C'était vraiment bon, tout est frais, et, contrairement aux restos sur la plage qui sont uniquement fréquentés par des touristes, tout le monde s'y mélange. Très sympathique et nous y sommes retournés quelques fois.

large_IMG_1116.jpg
On choisit le morceau, et c'est soit grillé, soit frit!

large_IMG_1117.jpg
Des petits plats cuisinés par une couple de madame et servis avec plaisir!

Finalement, nous décidons de nous installer à Gili Air (prononcé a-ir) après une visite d'une journée où nous avons pu en faire le tour... en moins de 3h! C'est tout petit! :) C'est une ile où il n'y a aucun véhicule motorisé, tous les transports se font à pied, en vélo... ou en carriole! Faut dire qu'il y a peut-être 300m de rue pavée sur l'île, le reste étant en sable. Notre "taxi" à l'arrivée a d'ailleurs été un sympathique monsieur dont le cheval se nommait... Mick Jagger! Décidément les stars des années '70 continuent de nous suivre!

large_IMG_1268.jpg
Notre "chez nous" temporaire

IMG_1258.jpg
Le deck!

IMG_1263.jpg
La vue du deck! Le volcan Rinjani de l'autre côté sur Lombok.

large_IMG_1133.jpg
Jack, le kakatoes de notre proprio! Il ADORE se faire gratter derrière les oreilles!

La vie est assez rustique ici, les gens sont sympathiques mais c'est tout de même difficile d'établir le contact car ils ne parlent pas beaucoup anglais, à part "Where are you from" et "we have good fish on BBQ special tonight come look"!!! Sur l'ile, nous nous sommes loué un bungalow très bien - il y a une pièce - la chambre - et une armoire. Notre salle de bain est, bien sûr, dehors! En fait, c'est très commun ici et on prend goût à prendre sa douche dehors à regarder les millions d'étoiles... Bon allez faire un #2, c'est un peu moins intime, mais bon, faut ce qui faut! Nos hôtes sont aussi très sympathiques, quatre jeunes hommes début vingtaine qui parlent un peu anglais et qui ont le sourire facile. D'ailleurs, se sont presque toujours des hommes qui travaillent en contact avec les touristes ici, religion oblige. La communication n'est pas toujours évidente, mais nous avons tout de même pu en apprendre un peu plus sur chacun d'eux. Ils viennent tous de Lombok, le "mainland" en face des Gilis et viennent de familles pas très fortunées. Pour Rizli et Sibanj, le choix était de soit travailler dans les champs de riz sur Lombok à gagner 15000-20000 rupih par jour... soit 1,5-2$... soit laisser leur famille pour venir sur Gili. La vie n'est pas toujours facile ici...

large_IMG_1208.jpg
La "Main"!

IMG_1209.jpg
Le "Wal-Mart" local... sur la "Main", évidemment!

Nous sommes sur un beat plutôt tranquille ici. Un gros fait saillant: Marie a fait son cours de plongée sous-marine! Elle est maintenant certifiée pour aller jusqu'à 18 mètres! Bon, elle y est allée juste une fois parce que depuis, elle souffre d'une infection à l'oreille droite, pas trop recommandé pour la plongée. Mais c'est une question de temps avant de faire une première plongée ensemble à explorer le corail à la recherche de petites et grandes surprises sous-marines.

large_IMG_1147.jpg
Ready for action!

large_IMG_1150.jpg
Action!!

Pour le moment, nos journées tournent donc autour du yoga le matin, un p'tit lunch tranquille et, lorsque la température le permet (ahah, elle le permet à TOUS les jours!!), plage, baignade et snorkeling (pour Patrice!) en PM. L'eau est super chaude, un peu de corail brisé bien croquant en entrant, mais une fois passé ce petit champ de mines, c'est très bien. On termine souvent avec une limonade ou une bière froide en regardant les enfants jouer au soccer sur la plage. Pour le lunch, nous avons découvert un petit "shack" dans une des rues pour aller au village... et on l'adore! L'extérieur n'est pas trop inspirant, mais le reste... super! 3-4 madames qui parlent 3-4 mots d'anglais et qui servent des plats typiques de l'île, un mélange de tofu, poisson, poulet et légumes sur du riz à une fraction du prix des restos touristiques de la plage... et qui bat presque tout ce que nous y avons mangé! Faut TOUJOURS s'aventurer en dehors des coins touristiques! :)

IMG_1269.jpg
Notre resto préféré!

large_IMG_1272.jpg
Menum! Nasi Campur aka riz blanc avec son accompagnement de légumes rôtis, poulet, calmar, peanuts, coconut, tofu et croquette de mais!

Pour terminer, un petit potin "Écho-Vedettes" français... il est parti avant que nous ayons l'occasion de lui parler pour le confirmer à 100%... mais notre voisin de bungalow pour une couple de jours semble avoir été... Romain Duris! Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un acteur français (L'Auberge Espagnole, L'Arnacoeur, De battre mon coeur s'est arrêté,... Plutôt en forme aussi le Romain... disons que c'est Marie qui l'a remarqué!! ;)

Encore une semaine ici, histoire de permettre à Marie de guérir son oreille pour qu'on puisse lui permettre de bâtir une confiance dans l'eau avec quelques plongées, Patrice en a fait quelques-unes pendant que Marie suivait son cours et a pu voir quelques petites bêtes très sympathiques... et a hâte de le partager avec Marie!! :)
Puis, nous prendrons la direction de Flores, une autre grande île du pays, au large de laquelle se trouve le parc de Komodo... et ses célèbres dragons!

Pour finir... une couple de bibittes croisées au fond de l'eau!

large_IMG_1233.jpg
Ornate ghost pipe-fish.... avec un bébé sweet-lips dans le back-ground! 2 raretés en une photo!

large_IMG_1225.jpg
Lunch time! Un crabe-hermite qui est tombé sur un sac de poisson échappé par un pêcheur.

large_IMG_1248.jpg
Bébé seiche... tellement belle!!

large_IMG_1179.jpg
Leaf scorpion-fish... que de reliefs et de détails sur cette petite bête!!

large_IMG_1153_2.jpg
Baby box-fish!! TELLEMENT cute!

Et, bien sûr...

Nemo!!!
large_IMG_1198_2.jpg

Posté par marieetpat 08:44 Archivé dans Indonésie Commentaires (1)

(Articles 17 - 18 sur 24) « Page .. 5 6 7 8 [9] 10 11 12 »