Un blog Travellerspoint

On aura tout vu en Indonésie... sur une mobylette!

Bye-bye Indonesia!

Petite paresse littéraire... on a du rattrapage à faire pour se mettre à jour! :)

Nous prenons donc l'avion pour se rendre à Labuan Bajo (renommée LB pour les intimes), la prochaine destination "in" de l'Indonésie selon le (douteux!) Lonely Planet, de par son statut de porte d'entrée pour le parc de Komodo... on verra bien!

Nous débarquons sur le tarmac et pénétrons dans l'aéroport de LB... où sont les kiosques, les tapis roulants pour les bagages?? Un aéroport on ne peut plus "basic" comprenant une grande salle où il y a un espace pour mettre les bagages et une horde d'hommes nous offrant le taxi pour nous rendre en ville. Vive la brousse! Nous partageons le taxi avec 6 autres étrangers qui arrivent à LB, un couple de danois, de hollandais et de suisse. Nous décidons de nous associer avec le couple de danois pour chercher un "live-aboard", bateau sur lequel nous souhaitons passer 3-4 jours pour faire de la plongée. Les hommes partent donc à la recherche et les femmes gardent les bagages dans un café de la place.

2 heures plus tard, les hommes reviennent un peu bredouilles. Les "live-aboard" sont tous complets pour les prochains jours, nous ferons des sorties quotidiennes pour faire de la plongée. Pas dramatique parce que nous avons aussi appris que les sites de plongées sont les mêmes! Plutôt étrange pour le monde de la plongée... d'habitude, les liveaboards permettent d'aller plus loin. Bref, all good! Pour le logis, c'est aussi complet que la plongée mais Patrice a déniché une chambre assez miséreuse dans un hôtel miséreux (pensez mini-lit avec un matelas défoncé... fan qui marche à moitié... pas de moustiquaire... trou dans le sol pour les toiletes... eau froide... le gros luxe!!! :)) qui est, semble-t-il, meilleur que l'hôtel de nos amis danois, que nous avons baptisé "le donjon" (pas de fenêtre, une odeur d'humidité intense et plus de moustiques qu'en pleine saison en Abitibi!)... Nous sommes donc une coche au-dessus du donjon... au moins, les gens sont sympathiques! Ce n'est pas très grave, nous sommes là pour faire de la plongée dans un des endroit les plus réputés!

Le lendemain nous commençons donc notre plongée dans le parc de Komodo, nous sommes très excités! Le bateau est très bien mais la compagnie est désorganisée, ce qui fait que la journée est un peu chaotique mais ce n'est pas grave, les sites sont supers et nous voyons beaucoup de poissons colorés, c'est vraiment bien. La gang sur le bateau est trippante et nous décidons de repartir le lendemain avec eux. À notre retour, nous devons nous retrouver une autre chambre pour y passer la nuit. La veille, en faisant le tour des dive shops, il y en a un qui n'avait pas de place pour plonger mais qui nous proposait son bateau pour y dormir... une nuit à la semi-belle étoile, c'était romantique à souhait, nous avons décidés d'y aller. La bateau était très rustique, le confort de base et pour prendre notre douche, froide, la meilleure position était d'être assis sur la toilette... qui était elle-même un trou donnant directement dans la mer!! Ah, le romantisme! :) Nous avons somme toute bien dormi et l'expérience était sympathique!

large_IMG_1681.jpg
Natacha et Jeppe, nos partenaires de chasse de chambre et de liveaboard!

large_IMG_1679.jpg
Katja, une autre danoise vraiment cool et qui s'est aussi beaucoup promenée pour la plongée

large_IMG_1675.jpg
Repos du guerrier après une lllloooonnnnggguuueee plongée (85min!) à chercher des petites bêtes! Le bateau vient nous chercher bientôt!

Notre 2e journée de plongée et nous faisons 3 plongées. Et quelles plongées!! La première a été un peu rock'n'roll, le parc de Komodo étant reconnu pour ses courants, Marie avait un petit stress à l'idée de se faire brasser dans tous les sens sous l'eau... ce qui arriva effectivement! Patrice restait toujours tout près, mais cette première plongée fût une belle initiation à l'adrénaline de la plongée! Sur la 2e, nous avons vu des raies géantes (manta rays), des "eagle rays" (désolée matante Mona, je connais les noms de certains poissons juste en anglais!!), un requin (Marie ne l'a pas vu), c'était SUPER! Il y a même une raie qui est passée juste au-dessus de nous, elle nous a fait un show de boucane, c'était un très beau moment. Pour vous donner une idée, ce sont des bibittes qui font entre 4 et 8 mètres, majestueuses, calmes et dotées d'une certaine intelligence qui semblent flotter (hum flotter dans l'eau) en fait, elles semblent voler, c'est incroyable.

Pour ceux qui ne connaissent pas les manta rays, en voici un aperçu!!
large_IMG_0317.jpg
large_IMG_0246.jpg

Bref, nous avons passé une superbe journée de plongée! Sur le chemin du retour par contre, moins idyllique...nous sommes tombés en panne! Le bateau s'est arrêté et nous sommes restés pris sur l'eau pendant pas loin d'une heure. L'équipage ne nous disait rien donc nous ne savions pas ce qui se passait pour finalement apprendre que nous étions en panne d'essence...au moins, on a assisté à un beau coucher de soleil!

Une fois arrivés à bon port, il fallait à nouveau se chercher un logis et nous sommes restés quelques jours dans un hôtel où nous avons été malades chacun notre tour... nous avons passé quelques jours au sec à LB, ce qui nous a permis de découvrir le village. Qu'avons-nous découvert? Une endroit où se multiplient les mosquées, une ville un peu poussiéreuse où il y a quelques restos, dont une boulangerie qui faisait les meilleurs muffins (!), des gens moins accueillants que ce que nous avions vu jusqu'à présent... bref, nous l'avons baptisé "Labouette Bajo". Si c'est ça le "in" de l'Indonésie, ça va pas ben!!!

large_IMG_1694.jpg
Downtown LB

large_IMG_1692.jpg
Vu des airs de la rue principale

large_IMG_1689.jpg
Du gros bonheur!! Un marchand ambulant dont le commerce est de... pédaler pour faire tourner les enfants!!! :)

En Indonésie, toutes les religions ou presque sont présentes, mais compartimentées par île. Florès est reconnue comme étant l'île catholique, Bali, la bouddhiste, Gilis et Lombok les musulmanes, etc... À LB, nous avons appris qu'il y avait 30 mosquées pour 50 000 habitants, une île à la base même pas musulmane. L'école publique est payante en Indonésie et il semble que des pays comme l'Arabie Saoudite financent les écoles pour musulmans, donc les gens se convertissent pour aller à l'école. Ça fait un peu "missionnaire"... comme dans le "bon vieux temps" catho...

Une fois que nous sommes remis sur pied, nous retournons faire de la plongée, ça tombe le jour de la fête à Patrice! Quelle belle façon de célébrer sa fête: en plongée! Et quelle belle surprise nous attend: nous sommes les seuls sur le bateau pour la journée, du jamais vu!!! Nous partons donc avec notre guide, notre équipage pour une journée de découverte marine! Nous avons vu des coraux magnifiques, des bancs de poissons colorés, un poisson scorpion faisant une sieste bref, quelques heures sous l'eau à profiter du silence, ouvrir grands ses yeux pour fêter 39 ans!! Nous avons passé une superbe journée, les gens étaient super sympathiques, la bouffe bonne et la mer, comme toujours généreuse et inspirante.

Un autre incontournable dans la région, aller voir les dragons de Komodo: les plus gros lézards au monde qui vivent seulement sur les iles de Komodo et Rinca. Ces lézards peuvent faire jusqu'à 3 mètres et leur façon de se nourrir est de mordre leur victime... et d'attendre. Les bactéries de leur gueule empoisonnent leur proie qui meurt à petit feu... dégueulasse mais c'est ça la survie! Durant la randonnée, il y a un guide avec nous et nous nous promenons dans des sentiers pour espérer voir ces fameux dragons. Nous sommes à peu près certains d'en voir car ils se tiennent, entre autres, autour de la cuisine des guides qui habitent sur place. En arrivant, effectivement, nous en voyons 6 installés autour de la cuisine: ils sont assez gros, laids, ne bougent pas d'un poil...nous espérons donc en voir, à l'état "sauvage" durant notre marche en forêt. Pas de chance, nous n'en voyons aucun, nous apercevons un buffle, des énormes pommes de route chaudes et fraîchement faites mais pas de dragon. Nous apprenons que ce n'est pas la bonne saison ni le bon temps dans la journée pour les voir... dommage mais nous avons au moins eu la chance d'en voir quelques uns somnoler à la cuisine. Malheureusement, pas de photos, la caméra de Patrice a pris l'eau pendant la plongée juste avant la visite... vive eBay!!

Par la suite, nous avons décidé de partir passer quelques jours à Kanawa, une île presque déserte au large de LB. C'est une île où il y a environ une vingtaine de bungalows, des bale-bales (petite véranda sur pilotis), un terrain de camping pour se loger et un resto pour l'île au complet. Il n'y a pas d'habitants seulement des touristes, les proprios (italiens), et le staff (indonésiens). Pour vous faire un topo rapide, Patrice a mis un commentaire de la place sur TripAdvisor en donnant une note de 2 sur 5... L'île comme telle est vraiment bien: sable blanc, eau claire, tranquille,... mais les gens qui s'en occupent, pas mal moins. En fait, c'était le chaos total: mal organisé, des proprios qui se foutaient de nous, des employés à qui ça ne tentaient pas de travailler... Quelques exemples à l'appui: au restaurant, nos plats arrivaient toujours un après l'autre, bon ce n'est pas si grave mais parfois c'était 1 heure plus tard... entendons-nous, il y avait environ 20 tables à servir donc assez gérable, non?

Un autre évènement a tué la magie de l'île déserte: nous décidons d'aller voir une colonie de fox-bats, des chauve-souris qui partent tous les soirs à la brunante par milliers pour aller se nourrir sur une autre île, une activité qui nous avait été recommandée. Nous partons 7 personnes en bateau avec un guide-capitaine pour s'y rendre, le guide a l'air nerveux donc nous craignons d'arriver en retard, c'est quand même à une bonne heure de bateau. Finalement nous arrivons à temps et regardons le spectacle qui n'est pas aussi spectaculaire qu'espéré, mais tout de même impressionnant de voir le flot continu de chauve-souris nous passer au-dessus de la tête. Sur le chemin du retour, il fait noir comme "su'l yiable", le capitaine n'a pas trop l'air de savoir où il s'en va et la marée est basse... PAF! Le chauffeur a enfoncé le bateau dans le sable baswell!! Pas capable de se déprendre, les hommes du bateau sont sortis, sans trop savoir où ils mettaient les pieds, ont poussé le bateau et victoire, nous sommes repartis gaiement... POUR MIEUX SE RÉÉCHOUER 10 minutes plus tard! Re-baswell. Et là, il s'est vraiment enfoncé notre capitaine, il était clair que même à pousser, on ne ressortirait pas de ce banc de sable/corail. Après de multiples tentatives vaines, il a appelé pour qu'on vienne nous chercher. Nous étions tous correct et il n'y avait pas de danger comme tel (outre que de passer le temps jusqu'à la prochaine marée...) mais s'il avait fallu qu'il y ait des enfants, franchement ça aurait été pas mal moins drôle. Affamés, tannés, Patrice mouillé et Marie gelée, nous sommes revenus sur un autre bateau vers l'ile. Nous nous sommes dirigés vers le resto, car personne ne nous attendait au quai. Un des proprios, qui était là mais qui n'était pas "supposé" travailler, n'a rien fait, ne s'est pas informé si nous étions ok, nous racontait que ça arrivait à plusieurs reprises, trouvait le tout normal. On a trouvé cela un peu ordinaire. Après cet épisode, nous avons décidé de quitter une journée plus tôt... partir d'une idyllique île plus tôt que prévu, fallait le faire! Nous venions pour la plongée et nous avons été comblé de ce côté, mais pour le reste... moyen.

Nous en étions rendus à notre dernier arrêt en Indonésie, Jogjakarta. Nous y allions principalement pour la visite de 2 temples : un hindou, Prambanan et l'autre bouddhiste, Borobudur. Malheureusement, Prambanan a été très endommagé par un tremblement de terre quelques années auparavant et la reconstruction est toujours en cours. Et comme c'est un temple hindou sur une île à 90% musulmane... eh ben, les fonds ne se bousculent pas. Comme c'était un peu à l'extérieur, il n'y avait pas trop de place où se sustenter mais il y avait un jeune homme qui faisait du maïs sur le bbq sur le bord d'une route...on avait faim et Marie avait le goût de maïs donc nous sommes arrêtés. Il y avait 3 jeunes hommes pour cuire les épis, qui parlaient anglais comme on parlait indonésien (!)mais ils étaient très avenants. Finalement, un épi cuit sur le bbq, à la margarine à l'ail...pas ce à quoi on s'attendait mais ça fait la job finalement!!

large_DSCN2049.jpg
large_DSCN2063.jpg
large_DSCN2070.jpg

Le temple de Borobudur en est un bouddhiste mais l'origine est nébuleuse, c'est-à-dire que le pourquoi de la construction du temple reste un mystère... méchant mystère car le temple est immense et il y a une explication pour chacun des 9 étages du temple. Nous avions entendu dire qu'il fallait voir le lever du soleil sur le temple, la vue était exceptionnelle. Nous avons donc décidé de nous lever à 4h15 pour aller expérimenter cela et on nous avait recommandé d'aller le voir à partir d'une montagne à proximité, il semblait que c'était le meilleur point de vue. On se met donc en route, à la noirceur pour se rendre au temple. Chemin faisant, il nous semblait faire de moins en moins noir... baswell, on allait toujours bien pas s'être levé si tôt pour le rater...ET OUI, nous avons raté le lever du soleil sur le temple...LOSER! Bon il nous restait plus qu'à se diriger directement au temple, ce que nous avons fait et nous l'avons visité à 6h du matin. Pour nous réconcilier, il semble que c'est le meilleur temps: il n'y a pas trop de monde et il ne fait pas encore trop chaud...

large_DSCN2085.jpg
large_DSCN2092.jpg
large_DSCN2107.jpg
large_DSCN2108.jpg

La visite a été très intéressante, le temple est superbe, les détails et reliefs sont très recherchés, une belle découverte! Au moment de quitter nous avons décidé d'aller voir la vue de la montagne que nous avions manquée le matin. Après plusieurs virements, nous l'avons trouvé et on voyait à peine le temple et c'était très loin donc cela n'aurait pas été un succès...finalement tout a bien fini!

C'est ainsi que se terminait notre périple en Indonésie...ah oui, le titre!!! Imaginez-vous donc qu'en revenant du temple, nous avons vu un chien sur une mobylette...nous en avons vu des choses sur des mobylettes mais là un chien, c'était fort... pas un petit chien saucisse (!) dans un panier... un PIT BULL assis tranquillement sur sa moto, se laissant conduire par son maître, c'était une fin géniale, l'Indonésie qui nous laissait une image incroyable de son pays que nous avons appris à connaître et apprécier en 2 mois, Merci!!!!

large_IMG_0328.jpg

Next stop: Malaisie!

Posté par marieetpat 18:23 Archivé dans Indonésie Commentaires (0)

Eat, Dive, Love

Quand on part en vacances pour 1-2-3 semaines, on espère n'avoir que du soleil afin de pouvoir profiter de ce temps pour explorer un nouveau coin, jouer dehors ou pour faire la crêpe. Quand on part à l'aventure pour 1 an.... ce serait un peu fou d'espérer la même chose! Nous avons été très choyés depuis le début avec peut-être 1 journée un peu plus grise depuis le début, presque 2 mois. Puis, nous sommes arrivés à Ubud... 5 jours de gris/pluie! Qu'à cela ne tienne, nous avons tout de même beaucoup aimé! En passant, pour ceux qui ont vu le film "Mange, Prie, Aime", c'est le bout Aime du film, et c'est exactement comme dans le film, magnifique!

Ubud est un peu la capitale spirituelle-santé de l'Indonésie. Spas, boutiques/restos bios, centre de yoga/méditation,... beaucoup de gens viennent ici pour se ressourcer et prendre soin de leur "mental" et de leur corps. Pluie oblige, nous avons donc été forcé de se faire un petit PM de spa balinais! Massage, enveloppement de boue aux épices balinaises (ça réchauffe!) et bain de pétales de fleurs... vive la pluie finalement! ;)

large_IMG_1320.jpg
Porte d'entrée balinaise classique!

Nous avons passés les quelques éclaircies à sillonner les routes de la région sur notre super mobylette! Pour ceux qui connaissent Patrice, vous savez qu'il n'avait pas de voiture et n'en veut tout simplement pas! Hum, son opinion a peut-être changé après ses exploits de conducteur sur SA mobylette!!! Le paysage des rizières verdoyantes qui défilaient était tout simplement fantastique. Le contact avec les balinais était aussi très sympathique, surtout à l'extérieur du centre touristique et ses omniprésents vendeurs de toute sorte. De belles petites rencontres ponctuelles et sympathiques, comme ce proprio de petit commerce sur le bord d'une rizière... qui avait été barman sur un bateau de croisière de la côte est nord-américaine! Petit monde...

large_IMG_1375.jpg
Born to be wild... avec un casque à pois rouge, bien sûr....

large_IMG_1446.jpg
Vraiment... une belle île...

large_IMG_1607.jpg

large_IMG_1428.jpg
Notre PM ensoleillé à Ubud!

large_IMG_1426.jpg
Méthode traditionnelle de sécher le riz après sa récolte... les routes étaient tapissées de ces "toiles"!

Bali est tapissée de lieu spirituel en tout genre, de temples finement décorés à des lieux naturels, en passant par des grottes!

large_IMG_1387.jpg
Tirta Empul, une source naturelle réputée "nettoyer l'esprit" quand on s'y baigne...

large_IMG_1384.jpg
Elephant Cave, un site très fréquenté par les locaux... et les touristes!

large_IMG_1406.jpg
Elephant... tout court! Un centre de conservation d'éléphants rescapés suite aux défrichage constant sur Java.

large_IMG_0296.jpg
La grande pose... avec un sarong un peu petit!!!

Nous avons été tout de même chanceux en évitant la plupart des orages avec des arrêts bien "timés"... sauf un soir où on s'est fait prendre de façon magistrale, la pluie s'abattant rapidement pendant qu'on roulait... pas besoin de prendre de douche ce soir-là finalement!

Le village comme tel est sympathique avec le palais royal que l'on peut visiter... et son Starbucks! Marie étant une grand fan de leur latté, ce fût un petit plaisir imprévu, pendant un orage, de s'y installer pour une grande tasse.

large_IMG_1374.jpg
Petit plaisir coupable... ;)

large_IMG_1372.jpg
Devant le Starbucks!

Ubud c'est aussi le "Monkey Forest", une forêt sacrée dans le sud du village où des tribus de macaques "protègent" les temples et les esprits de la forêt. Ces petites bêtes très curieuses (et gourmandes!) ont, selon la légende locale, un lien spirituel très fort avec la forêt et les gens qui habitent la région. Et puis ils sont plutôt sympathiques, comme en fait foi la photo! ;)

large_IMG_1333.jpg

large_IMG_1358.jpg
Toute la famille!

large_IMG_1345.jpg
Portion avant de l'un des temples du Monkey Forest.

Potin, potin: nous avons vu Normand D'Amour en train de visiter le palais! Son nom nous échappait sur le coup, donc on n'est pas allé le voir. Question de s'éviter un "aie! On te connait! T'es un artiste québécois! Mais on ne se souvient pas de ton nom... ". Coudonc, on n'arrête pas de rencontrer le gratin!!

Ubud étant une portion "sèche" de notre itinéraire, les oreilles guéries de Marie nous permettaient donc de retourner près de la mer pour approfondir ses habiletés de plongeuse avant le départ pour Komodo. C'est vers Amed que nous nous sommes dirigés, tout petit village de pêcheur sur la côte est de Bali.

C'est un coin plutôt connu pour la plongée de par 3 éléments principaux:
- Le sable noir: la côte étant à l'ombre d'un volcan actif dans un passé pas si lointain, les plages sont faites de sable noir, ce qui donne une saveur inhabituelle aux plongées (et aux plages!) en donnant une toile de fond plus foncée que le sable blanc habituel.
- Les petites bibittes: plusieurs habitants étranges et peu fréquents habitent les côtes de Bali-Est: frogfish, ornate-ghost pipefish, mimic octopus, pygmy seahorse et plein de nudibranchs, des genres d'escargots de mers multicolores. Sur le tableau de fond du sable noir... ça pète encore plus!! :) Édition spéciale "bibittes" à venir!

large_IMG_1597.jpg
Black beach à Amed, avec le volcan Gunung Agung en arrière plan.

- Le Liberty Wreck: une épave qui, selon Patrice, n'est pas si "hot" comme plongée, mais qui attire les plongeurs surtout pour son histoire. C'est un navire de transport américain qui a été attaqué par un sous-marin japonais pendant la 2e guerre. Prenant l'eau trop rapidement pour être ramené en territoire "ami", il a été échoué sur la plage de Bali, son contenu dépouillé par les locaux puisque le territoire était, à l'époque, sous la main des japonais. Impossible pour les américains de le récupérer. Puis, une irruption du volcan en 1963 a poussé le navire sous l'eau, tout près du rivage, en faisant l'une des épaves les faciles à explorer puisqu'elle débute à quelques mètres du rivage. D'ailleurs, ce gros trafic de plongeurs arrivant directement sur la plage a fait se développer une association locale des porteurs d'équipement. Officiellement! En gros, il faut que tout passe par cette association locale pour porter l'équipement jusqu'à la plage, incluant les dive-shops de la région. C'est d'autant plus impressionnant que la plupart des membres sont des femmes, chacune pouvant porter 2 équipements complets ... dont 1 sur la tête!

large_IMG_1452_2.jpg
Regardez bien celle au fond... pis elle devait peser 100livres mouillée!

large_IMG_1696.jpg
Quel plaisir de partager ce sport avec ma douce!!

Bref, nous avons passé quelques jours à Amed où les plongées se sont enchainées avec les fins de journées ensoleillées! Marie en a profité pour faire son cours avancé... et même une plongée de nuit! Patrice n'était pas peu fier de par le fait qu'il n'est pas évident de se lancer sur ce genre de plongée, nos peurs animales du noir et de l'inconnu étant multipliées par le fait d'être dans l'eau... avec toutes les bibittes que notre imagination peut produire! ;) Plongée assez sympathique, entre autres de par le phénomène de bio-luminescence sous l'eau, une réaction bio-chimique d'une sorte de plancton qui s'allume quand on bouge dans l'eau. Ça donne un peu l'impression d'être Mickey Mouse dans Fantasia!

Autre petit "factoid" local, les prénoms. Nous avons croisé une quantité hallucinante de gens ayant comme prénom Wayan ou Made. De quoi faire rougir de jalousie les Tremblay du Saguenay! Après investigation, nous avons appris qu'il s'agit d'une pratique balinaise traditionnelle: tous les prénoms sont pré-déterminés selon l'ordre de la naissance! Tu es le premier homme de la famille? Ton nom sera soit Wayan (masculin) ou Gede (asexué). Tu es le 2e? Nyoman ou Made. Mystère résolu! Le cycle se poursuit avec 1 nom masculin, 1 féminin et un "mixte" à chaque position et recommence au 6e enfant. Il semble que cette tradition soit de plus en plus contestée, surtout de par une baisse des natalités qui ferait que les prénoms #3-4-5 seraient appelés à disparaître si les choses ne changeaient pas. Tout de même!

La veille de notre départ pour Flores, nous avons décidé d'aller explorer la région un peu à l'aide d'une mobylette (On est rendu accro!) en passant par une route secondaire qui longeait la côte. Bon, c'était tout de même un pari puisqu'une route secondaire en Indonésie... c'est pas mal secondaire. Tellement secondaire que Marie a même dû descendre de la mobylette pour que Patrice puisse remonter une côte qui aurait fait rougir la Gilmour (pour les gens de Québec)!!! Mais avec le soleil sur nos têtes casquées et le vent qui nous sifflait entre les palettes, nous sommes partis à l'aventure. La route n'était finalement pas si belle, mais nous avons tout de même pu découvrir de très beau petits coins, en plus de retrouver avec plaisir le fait d'avoir les enfants qui s'émerveillent à la vue de touristes! (Jean Charest est en pleine campagne mesdames et messieurs...pour ceux qui ont lu le blog précédent!! Bon, faut trouver un autre exemple, ti-Jean, ça ne marche pas trop... ;))

large_IMG_1615.jpg
Fait chaud!!

large_IMG_1609.jpg
Black beach...

large_IMG_1617.jpg
Ouf...

Tout allait bien, nous avions parcouru environ la moitié du chemin, quand Patrice failli perdre contrôle de notre moto en faisant des "beu-byes" à des kids en délire.... non, non, pas à cause des "beu-byes" comme tel.... mais d'une crevaison! Bon. Nous sommes pas mal dans le milieu de nowhere, à 1h de moto de la "ville" la plus proche... pas de téléphone... le "village" le plus près que nous ayons croisé consistant de 4 shacks et un magasin... et il est près de 15h.... Pas 36 possibilités, il n'y a qu'une seule route anyway: soit on revient sur nos pas vers les 4 shacks et le magasin, soit on poursuit en terrain inconnu. Go pour les shacks... heureusement! En approchant du village, une jeune femme vient vers nous en courant et nous dit, dans un anglais limité, qu'elle peut nous aider. Elle nous aide donc à se rendre jusqu'au magasin qui, de ce que l'on comprend, appartient à sa famille. Pendant qu'elle part sur sa moto, nous restons avec le reste de la famille et débutons un échange sympathique mais maladroit avec eux. Julie (le nom qu'elle nous a donné!) revient un peu plus tard avec un gars... qui repart avec notre moto. Pas de problème, on continue à jaser! Bien que la conversation fût plutôt limités quant aux sujets, toute la famille était très sympathique et, tout comme nous, finalement très heureux de cet incident de la route. Le "réparateur" est revenu une demi-heure plus tard avec la moto remise en état de marche et nous avons poursuivi notre route après une rencontre très amicale! Comme quoi même les évènements plates peuvent prendre une belle tournure!

large_IMG_1619.jpg
Nos sauveurs!!! Julie, Made, Made, Wayan, Gede... et Wayan!

Prochaine découverte: l'île de Florès avec ses coraux et ses dragons!

Posté par marieetpat 06:01 Archivé dans Indonésie Commentaires (4)

(Articles 15 - 16 sur 24) « Page .. 4 5 6 7 [8] 9 10 11 12 »