Un blog Travellerspoint

MADagascar

Wild, wild, wild West

Le ciel étoilé défile au-dessus de nos têtes pendant que ronfle doucement notre voisin de devant. Marie a la tête sur l'épaule de Patrice et essaie de glisser dans le sommeil. La nuit est calme, la route légèrement sinueuse, mais très noire. L'ensemble peut sembler bucolique... mais le garde assis à côté de nous avec sa carabine M1 est bien présent pour nous rappeler que nous ne sommes pas sur une île déserte tranquille, mais bien à Madagascar. Nous sommes dans le taxi-brousse (pas de danger de compétition pour les bus Voyageur!) sur la route Antananarivo-Morondave, un petit 14h de trajet, de nuit, pour environ 600km. Les taxi-brousses, petite camionnette contenant de 12-18 passagers et un nombre très variable de stock sur le toit (même des cadavres!!) doivent d'ailleurs rouler en convoi de 12-15 taxi pour la majeure partie de la route que nous faisons de par la présence de bandits sur la route. La portion la plus dangereuse se fait avec l'embarquement de quelques gardiens armés, que l'on re-dépose un peu plus loin. Et on ne parle pas ici d'un convoi de touristes, mais bien des "locaux" (nous étions pas mal les seuls touristes de tout le convoi) qui sentent le besoin de rouler en groupe armé... Le Far-West quoi!!

Welcome to Madagascar!

De par la magie de Dreamworks et les charmants petits lémuriens, le pays a une réputation positive et plutôt joyeuse de douce destination exotique, une petite caresse chaleureuse... Pas vraiment. Madagascar, c'est plutôt un enchaînement de prises de lutte digne de Hulk Hogan: souplesse arrière, marteau-pilon, prise de l'ours, saut de la 3e corde et petit paquet pour finir... Bref, on se doutait que ce serait plus difficile, et c'est le cas!

Petit retour en arrière....

Nous sommes venus à Mada pour rendre pour visiter ce pays exotique mais, aussi, pour rendre visite à Bernard et Maria. Bernard est un ami/petit voisin d'enfance de Marie (et un des bons amis de son frère Marc) qui travaille pour une minière canadienne ici, et Maria était à la petite école avec Marie (elles ne s'étaient pas vue depuis 30 ans!). C'était donc une belle occasion de venir visiter le pays! Nous sommes arrivés à Tana (le diminutif de la capitale Antananarivo) et avons eu droit à un super accueil de leur part. Les retrouvailles ont été très agréables, et nous sommes partis tous ensemble dès le lendemain matin pour la côte est. Un départ canon!

Après une route sinueuse qui a donnée un peu la nausée à Patrice et Marie, nous nous sommes arrêtés à l'île de lémuriens, un parc privé constitué d'une île où vivent... des lémuriens! Ben oui!

WOW!!!!!!!!!!!

Pour ceux qui ne connaissent pas ces petites bêtes, il s'agit d'une espèce de primate endémique à Madagascar, c'est à dire... qu'ils ne vivent nulle part ailleurs au monde! Il y a quelques variétés différentes et nous avons eu la chance d'en découvrir 4 différentes dans ce parc, soit les bruns, les varis, les bambous et les lémuriens à queues rayées (des makis, comme King Julian!!). Pas besoin de description, les photos parlent!

F-A-N-T-A-S-T-I-Q-U-E!!!!

L'interaction avec ces animaux a été absolument renversante. Bon, c'est un parc pas mal touristique et ils nourrissent les animaux, donc pas tout a fait naturel... mais tout de même!! C'était tout un feeling que de se faire grimper dessus par ces petites bêtes poilues, de les voir sauter, marcher, manger,... fou! Les préférés de Patrice étaient les varis, genre de nounours blanc et noir qui marchait presque comme des enfants.

large_IMG_4153.jpg
Un lémurien brun... et son petit!

large_IMG_4171.jpg
Un lémurien bamboo... mignon!

large_IMG_4185.jpg
Bernard et Patrice... avec un petit bamboo!

large_IMG_4228.jpg
Un Vari... les préférés de Patrice

large_IMG_4240.jpg
Lémur à queue rayées

large_IMG_4179.jpg
Une belle interaction!! Marie n'est toutefois pas une fan des contacts intimes avec ces petites bêtes.

Superbe visite!!

Nous avons passé la soirée dans un petit site perdu dans la forêt et très sympathique, à poursuivre les discussions de retrouvailles en bonne compagnie.

Le lendemain, c'est le parc d'Andasibe qui nous attendait. Ce parc national est en fait une forêt qui abrite les Indri-Indris, la plus grande des variétés de lémuriens. Vivant en famille sur un territoire plutôt petit, ils sont assez faciles à trouver... sans compter les caméléons, boas, oiseaux et autres bibittes exotiques qui nous y attendaient! Encore une fois: superbe visite! La forêt était.. ben... une forêt! Et les Indris.... capotés aussi! Ils vivent dans les arbres et ont une série de cris vraiment particuliers qui permet de les entendre de loin. L'un d'eux, leur cri d'amour, est plutôt comique... et facile à imiter.

Tous le monde ensemble!

1- Dans un premier temps, faites un bruit de petit bec mouillé
2- Tout de suite après, un beau "ah!" comme après une grosse gorgée d'une bonne bière froide un après-midi d'été

Voilà! Vous venez de faire votre première "cruise" lémurienne!

large_IMG_4269.jpg
Petit caméléon... y'en a plein!

Un autre brin de route après Andasibe pour arrivée à Ambila, tout petit village le long du Canal de Pangalane, un long bras de mer qui longe la côte Est. Oui, encore la mer! Plus rock'n'roll cette fois-ci, avec des courants et du ressac qui rendent la baignade dangereuse.

large_IMG_4327.jpg
La traversée du Canal de Pangalane. Inventif!

Marie est malheureusement tombée au combat pour les 24h suivantes, victime d'un mal non-identifié qui l'a alité pour la journée suivante. Elle était pas mal déçue de rater la journée, mais quand le corps crie au repos... ben faut l'écouter! Pendant ce temps, Patrice et Bernard ont fait une ride de canot sur le canal, Maria s'est jointe pour une longue marche vers le village, retour en pirogue,... une belle journée ensoleillée au bord de la mer!

Ce fût la fin de la portion "luxe" de notre voyage à Mada!

C'est que Bernard étant un expatrié, il a plusieurs avantages dont nous avons bénéficiés: voiture 4x4 avec un chauffeur, super-appart à Tana,... Fini ce temps-là par après!

Madagascar est un grand pays où il y a beaucoup de région à visiter. Malheureusement... le transport y est plutôt... compliqué! Entre l'absence de bus et des routes qui feraient paraître les routes de Montréal comme des paradis, eh ben, c'est pas simple!

Difficile de se louer son propre véhicule. Il faut laisser 5000$ de dépôt si on veut louer soi-même, en plus de devoir négocier avec les nombreux contrôles policiers sur la route, donc pas une option. Le plus facile (et sécuritaire) est de se louer un 4x4 et un chauffeur, mais cette option n'est pas une belle option pour notre budget. Reste le taxi-brousse décrit plus haut...

À notre retour à Tana, Patrice est allé à la station de taxi-brousse (TB) pour 1- trouver un taxi dans un état correct et 2- réserver pour le lendemain. Déjà à l'entrée du complexe: la jungle!! Les "Vahazas" (noms donnés aux étrangers blancs) étant très peu nombreux à voyager en TB, les rabatteurs se sont catapultés sur la voiture de Bernard pour nous vendre des places. Par chance, Andry, le chauffeur de Bernard, a aidé Patrice à naviguer dans la cohue pour trouver un TB à l'allure correcte.

Prêt pour les 14h (environ...) de route de nuit pour se rendre à Morondave, porte d'entrée pour le parc de Tsingys! de Bemaraha!!

large_IMG_4381.jpg
Marie et Pat, prêt pour la route dans leur Taxi-Brousse!

large_IMG_4388.jpg
Un autre TB... bien chargé

Après une LONGUE route pimentée de multiples arrêts, d'une bouffe digne d'une poubelle, d'une toilette à la hauteur de celle dans le film Trainspotting (i.e. dégueulasse est le seul mot digne...), de demandes multiples et répétées de "prêts" et de "petits cadeaux" d'à peu près tout le monde, nous sommes arrivés à Morondave à 8h30... pour tout de suite sauter dans un 4x4 et faire les 200km sur 8h pour se rendre au Parc!!! Faut savoir que la "route" pour se rendre au Parc est en grande partie une trail difficile même pour un 4x4 (pas d'autres options pour s'y rendre) et qui demande de faire 2 traversées de rivière... plutôt intéressante (voir photo)!

large_IMG_4646.jpg
Vive le système D!

Oui, oui, c'est donc 3h d'attente à la "gare", 14h de TB de nuit, en convoi et 8h de tape-cul pour se rendre aux Tsingys!! Mettons que le sommeil n'a pas tardé la nuit suivante!

Le Parc a été fantastique! Les Tsingys sont en fait des formations de roches calcaires qui se sont transformées en véritable forteresse avec les années d'érosion. Nous avons donc fait 2 jours de randonnées à explorer ces merveilles naturelles, exploration rendue tout de même pas très évidente de par la chaleur (40C) et les risques (mettons que la sécurité est plutôt douteuse), mais agrémentée par, eh oui, encore des lémuriens! Des bruns et des sifakas cette fois!

large_IMG_4455.jpg
Les Tsyngys! Ça veut dire "pointu" en malgache... description très appropriée!

large_IMG_4494.jpg

large_IMG_4503.jpg
Une visite pas toujours sécuritaire... le harnais a été utile à quelques reprises...

large_IMG_4473.jpg
Downtown Bekopaka, le village principal le plus près à 200km à la ronde.

Une belle expérience pimentée par un défi... financier! L'infrastructure bancaire à Mada est, en partant, très de base. Inutile de dire que le guichet le plus proche du Parc est... à Morondave, 200km de tape-cul plus tôt! N'ayant pas eu toutes les infos sur les coûts des visites, nous nous sommes retrouvés à court de cash "in the middle of nowhere". À moins de traire un zébu ou de cueillir des mangues, pas trop de possibilité des faire des sous! Nous nous sommes donc rationnés au maximum (vive le fond de beurre de peanut et le pain sec!) pour pouvoir faire les visites.... et revenir à Morondave avec 2$ en poche! La peau des fesses quoi!! Même pas de quoi acheter un fruit du baobab à l'Allée des Baobabs en fin de route! Ce site est l'un des plus célèbre du pays et est vraiment impressionnant avec sa série d'arbres millénaires. Des monstres!!!! Impressionants...

large_IMG_4693.jpg

large_IMG_4734.jpg

large_IMG_4674.jpg
Le baobab amoureux, une croissance inhabituel pour 2 géants entrelacés

De Morondave, notre prochaine destination était le Parc de l'Isalo, le parc le plus visité du Pays.... mais à environ 1000km de Morondave. Les options pour s'y rendre:
- Un 4x4 à travers les trails qui longent la côte. Problème: au moins 3 jours et, compte tenu du début de la saison des pluies, un risque de rester coincé.
- Un Taxi-brousse: entre 24-36h pour se rendre
- Une voiture privée.
- L'avion

Avec l'expérience du précédent TB et la fatigue des Tsingys dans le corps, le TB ne nous tentait pas trop... Air Madagascar (Lauréat du prix "Air Banane" au moins 8 ans d'affilé) nous disait depuis 1 semaine que le vol pour s'y rendre à partir de Morondave était complet... la route? Ouais... mais chère... et longue, mais presque le même prix que l'avion!

Coup de tête alors!

Le TB part à midi, l'avion à 11h. On saute dans un taxi avec son chauffeur édenté et on file vers l'aéroport en quête de 2 places!!

Petite parenthèse, les taxis ici sont, pour la plupart, des Peugeot, 2 Chevaux, vieilles voitures françaises avec un charme particulier. Et l'aéroport, ben... faut pas penser à Dorval, mais plutôt à un shack dans la brousse avec une piste à côté!

Bref, notre chauffeur nous dépose/attend à l'aéroport et... succès! Après quelques revirements, dont un retour en ville, on saute dans l'avion!!! Quel bonheur!!! Bon, en fait, le bonheur est arrivé 1h plus tard quand l'avion s'est posé, surtout pour Marie. Disons qu'un petit avion à hélice de 17 places avec des sièges pliants, ça brasse un peu!! Mais tout de même moins que 24-36h de TB!

En fait, nous aurions pu faire le TB, ce n'était pas si pire, mais il y avait aussi la notion de temps qui jouait contre nous puisque Valérie, une amie de Marie, venait nous rejoindre à Tana quelques jours plus tard.

Donc, la visite de l'Isalo!

Encore une fois... super!!! Un paysage totalement différent cette fois, on se serait crû dans le sud américain. Encore une fois au rendez-vous: chaleur et lémuriens!

large_IMG_4828.jpg

large_IMG_4596.jpg
Un sifaka, belle espèce de lémurien

large_IMG_4911.jpg
Petite baignade dans une piscine naturelle. Rafraîchissant quand il fait plus de 35C!

Comme vous le voyez, Madagascar est un pays où la nature joue un rôle important dans le plaisir de la visite. Les sites, la faune et la flore sont uniques et nous font découvrir des choses vraiment exceptionnelles.

Sur le plan humain par contre... c'est beaucoup plus compliqué. En fait, nous avons beaucoup de mal. De un, la pauvreté. Intense et partout. De la série de shacks en bambous et/ou en tôle partout, à la saleté, aux enfants vêtus de guenilles qui nous courent après pour avoir quelque chose, le pays est très difficile. Et les malgaches pas très accueillants à date, malheureusement. La plupart de nos sourires ou nos bonjours restent sans réponses, même les enfants sont parfois ouvertement agressifs envers les "Vahazas" (étrangers). Et c'est sans compter la menace constante à sa sécurité, impensable de se promener dans les rues le soir, même le jour dans certains coins. Bien sûr, il ne faut pas généraliser et nous avons aussi fait de belles rencontres... mais, en général... c'est très difficile. Notre expérience africaine étant plutôt limitée, il est impossible de comparer avec d'autres pays. Patrice est allé au Burkina Faso, mais ça fait plus de 20 ans. Ses souvenirs en sont toutefois positifs sur le plan humain, même si la pauvreté y était aussi présente. Bernard, qui a travaillé au Burkina juste avant de venir à Mada, confirme que les Burkinabés sont beaucoup plus accueillants et faciles d'approche que les Malgaches.

large_IMG_4711.jpg
Un exemple parmi tant d'autres...

Avec le "statut" de 2e pays le plus pauvre au monde et un revenu quotidien moyen de moins de 1$, c'est sûr que c'est sans doute difficile d'être d'humeur positive... et de voir ces gens dans des conditions si difficiles.... c'est dur aussi. Des êtres humains qui doivent endurer ça pendant que nous, on se balade... difficile à gérer.

Bref, malgré la beauté naturelle que nous découvrons, Mada est la partie la plus difficile de notre voyage....

L'arrivée de Valérie nous donnera un 2e souffle pour la visite de la partie Nord!!!

Posté par marieetpat 12:21 Archivé dans Madagascar Commentaires (2)

Retrouvailles!!!!

Petites douceurs Mauriciennes...

Nos retrouvailles à l'ile Maurice!!

Après une séparation d'environ 20 jours, nous nous retrouvions à l'ile Maurice...pas banal pour nos retrouvailles!! Une ile paradisiaque dans l'océan Indien, en frais de romantisme, nous étions bien servis! Patrice a eu un super voyage avec ses amis à l'Oktoberfest et Marie est revenue toute zen... malgré les nuits sur un bloc de ciment!

Patrice est venu explorer 2-3 jours avant pour nous trouver un endroit où rester pour les premiers jours et il est venu chercher Marie à l'aéroport...naturellement, il y a eu des larmes, surtout celles de Marie!

Nous partions donc vers Flic en Flac! Et oui, nous avons découvert une ile dotée de noms de villes et villages plus sympathiques les uns que les autres (nous allons d'ailleurs faire un effort pour vous en mettre plusieurs)! C'était génial! Nous avons traversé l'ile de bord en bord pour nous rendre à destination. Il faut savoir que Maurice fait environ 65 km de long par 45 km de large, ce qui facilite beaucoup les déplacements.

Les premières journées nous avons plutôt relaxé, profité de la plage publique, qui est magnifique et bien entretenue et avons déambulé dans les rues de Flic en Flac. Coïncidence incroyable, Bernard, l'ami de Marie qui travaille à Madagascar et chez qui nous allons après Maurice, était venu passer la fin de semaine à Maurice avec sa blonde pour faire du "kite surfing"! Nous avons donc pris rendez-vous pour aller souper ensemble, c'était vraiment bien de se revoir et surtout pour Patrice de les rencontrer. Nous avons passé une bonne soirée ensemble.

Ensuite, nous avons loué une mobylette pour aller explorer l'ile vers le sud. Nous avons pris le chemin côtier et sommes passés par Tamarin, La Gaulette pour s'arrêter au Morne. Le Morne est un village surtout populaire pour le "kite surf" car c'est situé sur la pointe sud-ouest donc il y a beaucoup de vent. De plus, il y avait un cyclone qui passait à 500 km au large, ce qui apportait encore plus de rafales cette journée-là! Nous avons été impressionnés pour le spectacle qui s'offrait à nous: des dizaines de "kite surfer" qui volaient et glissaient à toute allure, wow!!!

large_IMG_3756.jpg
Kite-surf heaven!

large_IMG_4087.jpg
Petite baie de Maurice

Nous avons repris notre chemin car nous voulions aller visiter une rhumerie dans le coin de Chamarel. On nous avait indiqué qu'il y avait un restaurant, pas loin de la rhumerie, et où la vue était apparemment superbe. Nous avons donc décidé de s'y rendre pour prendre une boisson et en arrivant, nous avons eu une table sur le bord de la falaise et la vue était à couper le souffle!! Nous avions la côte ouest à nos pieds et l'océan à perte de vue, c'était effectivement superbe. Nous avons décidé d'y rester pour manger, c'était un peu plus cher que notre budget mais délicieux. Par la suite, nous sommes allés voir les 7 terres de couleur. C'est un site au milieu d'un terrain privé où nous pouvons aller voir ce phénomène. C'est une étendue de sable dans laquelle il y a effectivement 7 couleurs de terre: jaune, rouge, violet, rose, orange, noir, gris. C'était tout de même assez impressionnant comme site et lorsque le soleil se met de la partie, le spectacle est vraiment beau.
Finalement, nous sommes arrivés trop tard pour visiter la rhumerie donc retour à la maison. En mobylette dans un presque cyclone, ça brasse en tabarouette, Patrice avait même de la difficulté à garder la roue droite.

large_IMG_3765.jpg

large_IMG_3766.jpg

large_IMG_3778.jpg

large_IMG_3791.jpg

large_IMG_3780.jpg

Le lendemain nous avions à nouveau la mobylette mais il ne faisait pas très beau, encore la faute du fameux cyclone, nous sommes donc allés à la rhumerie en après-midi. Nous avons eu une visite guidée qui était très bien et une dégustation qui était encore mieux!!! Nous avons goûté 6 petits verres de rhum entre 25% et 50%, hum ça tappe assez fort!!

Le lendemain, nous montions vers le nord à Grand-Baie (oui Grand et non pas grande) pour rencontrer nos premiers "couch surfers" sur l'ile. Pour ceux qui ne connaissent pas, le couch-surfing est un concept où des gens qui voyagent se font accueillir par des gens qui veulent les héberger. En fait, ce sont des gens qui affichent sur un site internet la disponibilité d'une chambre ou d'un sofa qu'ils ont pour des voyageurs. Ça permet de rencontrer des gens qui viennent d'un peu partout et pour les voyageurs, d'en savoir un peu plus sur la culture locale des habitants d'un pays.... sans frais de dodo, évidemment! Oui, c'est bien pour le côté finance de l'aventure, mais c'est un avantage très marginal par rapport au plaisir des rencontres et de l'expérience. Nous avions "réservé" 2 chambres sur l'ile Maurice et nous sommes vraiment bien tombés, quelle chance!

Les premiers, Julien et Jahnavi, un jeune couple dans la vingtaine, originaire de Maurice, avec Julien qui connaissait bien Montréal car il est venu y étudier 2 ans en 2008-2010. Notre accent lui rappelait de bons souvenirs! Malheureusement, pas de poutine dans nos bagages!! D'ailleurs, ils nous ont dit qu'ils souhaiteraient entreprendre les démarches pour immigrer au Canada, ce sera un plaisir de les revoir au Québec.

Julien est venu nous chercher pour nous ramener à la maison et nous avons passé l'après-midi avec Jahnavi, qui nous a fait marcher sur un moyen temps (hum ça se dit mieux que ça s'écrit...). Nous sommes partis de Grand-Baie jusqu'à Pereybère par la route, ce qui est une aventure en soi car les trottoirs est une notion peu courante à Maurice(!), et nous sommes revenus par la plage, en passant sur des terrains privés... la vue sur l'océan était superbe! Le soir, ils nous ont cuisiné un super repas: Jahnavi est végétarienne et traiteure donc elle s'est chargée de nous faire goûter quelques petits plats divins: du chouchou, un riz aux légumes et soja, des brèdes (sorte de légume à grandes feuilles vertes bouillies), du coutia de mangue... bref, de la bouffe typique mauritienne... et délicieuse!

Pour la fin de semaine, nous avions tout un programme: promenade en voiture un peu partout sur l'ile. Le samedi nous sommes allés grimper la montagne Signaux qui nous donnait une vue incroyable sur Port-Louis et la côte ouest. Par la suite, nous sommes allés vers Tamarin car les grands-parents de Jahnavi ont un petit campement (en fait un chalet mais ils appellent ça campement ici!) sur le bord de l'eau, c'était vraiment chouette. Nous avons vu le soleil se coucher sur l'eau, c'était beau! Par la suite, ils nous ont invité à l'anniversaire d'un de leurs amis à Quatre-Bornes. La fête était vraiment sympathique, nous avons rencontré plein de jeunes Mauriciens avec qui nous avons bien discuté. Ils voulaient tous en savoir plus sur le Canada et même que le fêté, Benjamin, va immigrer au Canada en 2014. Je crois que la réputation du Canada est vraiment bonne chez les Mauriciens, surtout les jeunes, et ils étaient tous intéressés à discuter avec nous et nous avec eux. Très bonne soirée.
La famille de Jahnavi fait partie de la religion Iskcon, mieux connue pour nous comme Hare Krishna et nous sommes allés au temple que le père de Jahnavi avait aidé à bâtir qui se situait à Bon Accueil. Une belle opportunité d'en apprendre plus! C'était intéressant à visiter et nous avons goûté quelques bouchées de la nourriture préparée pour les déités. Nous avons repris notre chemin pour se diriger vers Roches Noires, le campement des autres grands-parents de Jahnavi. Nous sommes passés par Poste de Flacq, Poste Lafayette pour y arriver. Nous sommes arrêtés à la plage pour aller voir les vagues fendre les roches qui sont effectivement noires!! Nous avons passé un petit moment avec les grands-parents et nous sommes repartis par le nord de l'ile vers la maison, en passant par Poudre d'Or, Grand Gaube et Cap Malheureux, pour notre dernier souper ensemble. Le plus intéressant pour nous a été de pouvoir discuter de la vie à l'ile Maurice pour les jeunes, leur point de vue sur la politique, l'environnement, les causes sociales...nous les avons pas mal cuisinés pour en savoir plus sur leur vie!

large_IMG_3877.jpg

large_IMG_3860.jpg

large_IMG_3840.jpg

Ensuite, nous allions passer la semaine chez notre 2e hôte, Mary à Trou aux Biches, une anglaise qui travaille pour une pharma à Maurice. Elle a une grande maison à elle seule et elle vient de commencer à recevoir des gens chez elle. Le premier soir, elle avait invité quelques amis pour un BBQ (Patrice a eu des larmes et a d'ailleurs pris le contrôle du souper!!), c'était très sympathique de rencontrer de nouvelles personnes, tous des expatriés dans ce cas. Nous avons bien discuté et bien bu, c'était une bonne soirée. Chez Mary, il y a 3 minous qu'elle nourrit à tous les jours et qui sont venus nous accueillir: 2 très cutes et sympas et un très agressif avec les yeux qui louchent... un chat qui louche c'est bizarre et en plus super agressif qui grognait et nous crachait dessus.

large_IMG_3887.jpg

large_IMG_3889.jpg

large_IMG_3897.jpg
La bête!! On pense que même Miska en aurait peur!!!

Pour la semaine nous avions un plan: la capitale Port-Louis une journée, de la plage une autre, de la plongée pour Patrice, la visite des jardins de Pamplemousses, une semaine chargée! Nous avons donc visité Port-Louis qui s'est avéré à être une ville correcte. Le bord de l'eau est bien aménagé et le marché est vraiment cool. C'est sur 2 étages: l'étage du bas, des fruits et légumes à vendre et au 2e, un magasin à super rabais. Nous avons même trouvé un marchand guérisseur de toutes les maladies: rhumatisme, hémorroïde, la goutte, les pierres au rein, l'eczéma, etc...Nous avons jasé avec lui un bon bout car c'est assez spécial et je dois avouer que nous nous sommes laissés tenter par quelques potions magiques...à suivre!!

large_IMG_3918.jpg
Marché de Port-Louis

large_IMG_3909.jpg
Inspirant...

large_IMG_3907.jpg
Une chance que la ville mets une affiche!

Nous sommes allés passer une journée à la plage de Trou aux Biches. Le nom vient d'ailleurs d'un endroit où les biches venaient effectivement s'abreuver...sur l'ile, il y a aussi Trou aux cerfs, pour les mêmes raisons!!

Nous avions eu un contact pour aller faire de la plongée mais Marie était encore atteinte de l'oreille donc Patrice est allé seul. Il a fait 3 plongées dans le nord de l'ile. De belles plongées, mais pas une destination plongée comme telle. Marie est retournée se prélasser à la plage pendant les plongées. Le soir, nous avions prévus sortir avec Julien et Jahnavi pour aller au "Flying Dodo" qui est une micro-brasserie sur l'ile. C'est situé à Bagatelle dans un centre d'achat et c'était bondé! Nous avons eu une table à l'extérieur et nous avons passé une très bonne soirée à boire de la bière locale entre amis!

Une des activités par excellence à Maurice est la course de chevaux. En effet, depuis 200 ans qu'il y a des courses le samedi et nous avons décidé d'y aller. Il y avait beaucoup de monde, beaucoup d'effervescence et beaucoup d'argent qui se gageait!! Nous sommes montés dans les gradins, histoire d'étudier la situation pour voir si nous allions nous laisser tenter par une petite gageure... why not!! Une méthode très scientifique a guidé nos choix: le nom des chevaux: Handsome Bullion, Hedge your bet, Burberry, Boom Boom Mancini... et notre gagnant: Cactus Wolf!! Nous avons fait un fabuleux gain de 300 roupies pour la journée... soit 10$! En revenant, nous nous sommes achetés des trucs pour se faire des hamburgers à la maison!! Et pas n'importe quoi, des hamburgers au cerf!! Et oui, le cerf est beaucoup moins cher que le boeuf qui est importé d'Australie et le cerf vient de l'ile Maurice, c'était très bon mais je ne pense pas que nous avons bien vu la différence avec le boeuf.

Pour notre dernière journée, Mary nous avait invité à une activité de marche avec son club les Hash House Harriers. C'est habituellement une marche d'environ 1 heure et on se retrouve ensemble à la fin pour manger et boire. Après une marche de TROIS HEURES, nous sommes finalement arrivés. Aux dires de tous, c'était vraiment le plus difficile et beaucoup trop long...3 heures au grand soleil, une partie sur le bord de l'eau et une autre dans les terres, on était brulé!! Il y avait une piscine pour se baigner, nous avons donc enfilé nos maillots et hop dans l'eau pour faire descendre notre température corporelle à un degré plus normal!! C'était très agréable et nous avons jasé avec plein de monde. Notre semaine se terminait donc sur une très bonne note!

Dernier arrêt à Maurice: Mahébourg, petit village côtier pas très loin de l'aéroport. Nous avions prévus terminer notre séjour à Maurice avec une couple de jours de scooters à travers le sud de l'île. Vraiment super!!!! Un petit saut à Curepipe, grande ville au centre de l'île, pour faire réparer la caméra (succès!) et faire du shopping pour Marie. Faut savoir que Maurice est un endroit où beaucoup de grandes marques sont produites (Zara, Giordano,...) et les usines écoulent du stock à une fraction du prix. Déception par contre, l'endroit qui nous était conseillé était.... vide! La petite pause au café de l'endroit nous a toutefois pisté sur une super destination (merci à la serveuse sympathique!): le Pont-Naturel.

Petit site perdu au sud de l'île, très peu connu et simplement indiqué à la main sur des pierres, le Pont est un site spectaculaire! C'est une côte de pierre volcanique où les vagues viennent s'écraser avec une force énorme, qui provoque des mur d'eau... et la terre qui tremble!!! C'est en traversant des champs de canne à sucre (industrie principale de Maurice) que nous avons atteint le site, partagé uniquement par un pêcheur qui tentait sa chance sur les rochers. Gros coup de coeur!!!Durant notre ballade, nous avons traversé Plaine Magnien, L'Escalier, Rivière des Anguilles et La Flora.

large_IMG_4059.jpg
large_IMG_4062.jpg
large_IMG_4049.jpg
large_IMG_4072.jpg
large_IMG_4044.jpg

La dernière journée à Maurice s'est passée sur une plage, évidemment! La pays a été une très belle découverte et un coup de coeur du voyage à date. Oui, il y a la réputation de luxe etc qui peut entourer ce pays... mais cette facette n'était pas trop dans notre budget! Nous avons découvert un pays où les gens sont la principale richesse, sympathiques, accueillants et ouverts, des paysages à couper le souffle... difficile de ne pas aimer un endroit avec des noms de village comme Gros Caillou, Petit Paquet et Trou d'Eau Douce!!! ;)

Quelques autres images en rafale!

large_IMG_3980.jpg
Petite usine artisanale de biscuit de manioc. Charmant!!

large_IMG_3825.jpg
Salière de Maurice. L'eau de mer qui prend la route de notre table.

large_IMG_3750.jpg
Le golf de le Morne. Pour les fans. À noter que nous étions de l'autre côté de la clôture!!

large_IMG_0542.jpg
Tout de même bien organisé ces Mauriciens! Un centre d'information pour se sortir du Pétrin!!

Next stop: Madagascar!!!! Ça s'annonce pas mal plus corsé!

Posté par marieetpat 00:08 Archivé dans Maurice Commentaires (1)

(Articles 11 - 12 sur 24) « Page 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10 .. »